Il existe plusieurs façons de calculer la rentabilité d’un investissement locatif et si certaines méthodes de calcul sont plus simples, d’autres sont plus complexes, mais permettent d’avoir des résultats bien plus précis. Les résultats ne sont donc pas forcément les mêmes. Découvrons ci-dessous deux procédés permettant de calculer le profit d’un investissement locatif.

Le taux de rentabilité brute

Il s’agit d’un indicateur simple des bénéfices d’un investissement locatif. La rentabilité brute se calcule simplement en divisant la valeur annuelle des loyers par son prix d’achat. Par exemple, si vous avez acheté le logement à 80.000 euros avec la rémunération d’agence incluse et que le frais de notaire est de 6000 euros. Puis, vous avez fait de travaux de réhabilitation qui a coûté 10000 euros pour ensuite louer le logement à 500 euros par mois. Pour calculer le taux de recette brute par an de votre investissement, vous devez compter le loyer annuel et le diviser par le prix total d’acquisition du bien pour ensuite multiplier par 100. Donc, avec l’exemple, c’est ((12 x 500) / (80.000 + 6000 + 10000)) x 100 ce qui donne 6,25 %. Cette rentabilité est apparemment très intéressante, toutefois, il faut noter que le calcule n’a pas tenu compte de certains critères importants comme les frais d’entretien du logement, ainsi que les frais de gestion et le coût de la fiscalité sur l’investissement.

La rentabilité nette des charges

Ce mode de calcul reflète plus précisément la réalité, car il tient compte du fait qu’un logement a besoin de certains entretiens qui exigent des frais pour être louable au prix commun du marché. Ces frais seront déduits du revenu locatif par an. Les frais pris en compte sont les frais de copropriété qui ne sont pas en charge du locataire, les frais de gestion locative, la taxe foncière, les frais d’assurance, les frais des travaux d’entretien et le coût des provisions lorsque le logement n’est pas occupé. Pour obtenir le résultat du taux de rendement net de charges, vous devez calculer le loyer annuel et y soustraire les charges locatives annuelles pour ensuite diviser le résultat par le prix total d’acquisition et multiplier par 100.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article suivant

C'est parti pour une chambre traditionnelle nippone !

jeu Août 10 , 2017
Il existe plusieurs façons de calculer la rentabilité d’un investissement locatif et si certaines méthodes de calcul sont plus simples, d’autres sont plus complexes, mais […]
fr_FRFrench
fr_FRFrench