Entièrement faite en béton, la piscine traditionnelle se distingue par sa robustesse et sa solidité. Grâce au béton, il vous est possible de construire une piscine entièrement personnalisée et sur-mesure. Mais il faut savoir que ce genre de construction requiert un savoir-faire et une expérience dont seul un professionnel peut disposer. Qui plus est, avant d’installer une piscine maçonnée dans votre jardin, vous devez passer par quelques étapes administratives.

Piscine en béton : une durabilité qui fait l’unanimité

En matière de solidité et de robustesse, le béton fait incontestablement l’unanimité auprès des professionnels de la construction et des propriétaires de résidences privées. C’est justement pour cela que ce matériau est l’élément principal à privilégier dans la construction d’une piscine traditionnelle enterrée. En effet, il garantit la stabilité et l’homogénéité des structures du bassin. De par sa conception, il est prévu pour durer sur plusieurs dizaines d’années (30 ans et plus). Pour toutes ces raisons, la piscine en béton est de loin la plus durable si vous recherchez une construction solide qui vous permettra de partager des moments de plaisir et de baignade avec vos proches. Faire construire sa piscine en béton permet aussi d’avoir une piscine de qualité, quel que soit le type de terrain (rocailleux, en pente, etc.) où sera installé le bassin. Enfin, le béton procure une plus grande liberté de personnalisation. Vous pourrez envisager n’importe quel type de construction (mini-piscine, couloir de nage, piscine à débordement, etc.) avec ce matériau résistant et robuste.

Quelles sont les démarches administratives à entreprendre avant de construire une piscine traditionnelle??

La construction d’une piscine sur votre propriété est soumise à certaines obligations administratives. Il faut savoir que la piscine traditionnelle est faite pour durer. C’est un ouvrage définitif qui, une fois mis en place, ne pourra plus être retiré ou démonté. En d’autres termes, elle va changer l’aspect général de votre demeure et de votre propriété. Dans ce cas, avant de mettre votre projet à exécution, renseignez-vous auprès de votre mairie sur les différentes démarches à entreprendre pour la construction de votre piscine. Si la surface que vous envisagez pour installer cette dernière est comprise entre 20 et 100 m², vous devez déposer une déclaration de travaux. Si la piscine a une surface supérieure à 100 m², il faut effectuer une demande de permis de construire et détenir ce permis pour pouvoir entamer vos travaux. En revanche, si la surface de votre piscine maçonnée n’excède pas les 10 m², vous pouvez directement commencer votre chantier sans déclaration ni autorisation de construire.

Construire une piscine maçonnée requiert un savoir-faire et de l’expérience

Une piscine maçonnée requiert des travaux de gros œuvres qui peuvent nécessiter un budget de construction assez élevé. D’ailleurs, la piscine traditionnelle en béton est l’une des plus chères du marché. C’est pourquoi bon nombre de particuliers, dans l’optique de faire quelques économies, décident d’entreprendre eux-mêmes les travaux de construction. Pourtant, le savoir-faire d’un professionnel reste indispensable si vous désirez jouir d’une piscine entièrement fonctionnelle, esthétique et qui répond aux exigences des normes de qualité en vigueur. À part cela, vous devez savoir que la construction d’une piscine maçonnée prend énormément de temps. Elle est notamment soumise aux diverses conditions climatiques. Les travaux doivent par exemple être interrompus durant les périodes de gel et les périodes de fortes pluies. Pour cette raison, prévoir une période de construction assez longue est nécessaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article suivant

Les décorations en bois, toujours tendance

mar Août 4 , 2020
Est-ce que vous aimez le bois, tout ce qui est en bois, les objets déco en bois ? On vous comprend, le bois est la […]
fr_FRFrench
fr_FRFrench